Dans le cadre de leurs missions, les pompiers doivent faire face à de nombreux dangers. Parmi les plus grands figurent l'exposition à la chaleur et le manque d'oxygène qui peuvent causer de graves blessures et même la mort. Pour respirer au cours d'un incendie, les pompiers sont entraînés à utiliser un appareil respiratoire isolant (ARI/SCBA). Leur vie dépend de ces réserves qu'ils portent sur leur dos. S'ils sont à court d'oxygène lors d'un incendie, il y a de grandes chances pour que cela leur soit fatal.

L'affaire qui a déclenché une nouvelle procédure opérationnelle

RescueAir
La mort tragique en 2001 d'un pompier secouriste de Phoenix, Bret Tarver, a déclenché la recherche de nouveaux moyens visant à assurer aux pompiers un approvisionnement en air constant lors d'un incendie. En effet, celui-ci s'était trouvé à court d'oxygène tandis qu'il tentait d'éteindre un incendie dans un grand magasin. Cela a abouti à un tout nouveau système d'approvisionnement en air développé par RescueAir (San Carlos, Californie) en collaboration avec le service des pompiers de Phoenix (Arizona) et la compagnie des services publics d'Arizona (APS). L'appareil a été mis en service en 2004 dans le nouveau siège de l'APS, situé dans un bâtiment de 20 étages. L'APS est la plus grande et la plus ancienne compagnie d'électricité de l'Arizona, fournissant plus de 1,1 clients dans 15 comtés de l'État.

Dans le même temps, les équipes de RescueAir ont travaillé avec des spécialistes de la prévention et des opérations du service des pompiers de Phoenix pour mettre au point un langage codé spécifique au système qu'ils souhaitaient. Au printemps 2004, le service des pompiers de Phoenix a même proposé d'intégrer le système d'approvisionnement en air au code de construction de la ville. Le conseil a immédiatement accepté. Peu de temps après, plusieurs villes de la région ont adopté des normes similaires. Des codes identiques ont depuis été adoptés dans l'ensemble de l'État.

Coiledtubingonspool Cela a abouti au développement du système d'approvisionnement en air pour pompiers (FARS). Comme défini par le code international de la sécurité incendie, le FARS est une installation fixe de tuyaux, de valves, de raccords et d'équipements conçus pour faciliter l'approvisionnement en oxygène des pompiers équipés d'un ARI (SCBA) lors d'opérations de secours. Le FARS permet aux pompiers de réapprovisionner leurs réserves en oxygène au cours d'un incendie ou d'une opération d'urgence sur un site, lorsque la qualité de l'air est comprise. Les stations d'approvisionnement en air FARS se situent dans des points stratégiques du site et fournissent aux pompiers un accès rapide à une source d'oxygène constante, sûre et fiable, au sein de structures complexes telles que des tours ou des bâtiments de structure horizontale comme des centres de congrès, des grands magasins, des centres commerciaux ou des tunnels.

FARS_system_access_boxEn cas d'urgence, un pompier peut alors remplir le réservoir de son ARI (ou SCBA) dans une station FARS standard en moins d'une minute. Dans le passé, les pompiers devaient transporter manuellement une bouteille d'oxygène de 25 livres minimum et d'une durée de 30 minutes, tout en empruntant des escaliers ou en intervenant dans un bâtiment en feu. Les pompiers intervenant dans des bâtiments sont généralement équipés d'une hache, d'une radio et d'une lampe torche, mais également dans certains cas d'une caméra à vision nocturne, pour un équipement total pesant de 66 à 77 livres. Au total, un pompier peut être amené à porter un équipement de 100 livres, et ce, au cœur d'un brasier.

Après des années de test sur le terrain et l'adoption du système FARS par les services de pompiers du pays, le système FARS développé par RescueAir a été ajouté au code international de la sécurité incendie de 2015, dans l'appendice L intitulé « Normes pour les systèmes d'approvisionnement en air des pompiers ». L'expérience a prouvé que FARS est une technologie de nouvelle génération assurant une source d'approvisionnement sûre, efficace et fiable, dans les bâtiments où les pompiers en ont le plus besoin : tours, grands complexes à structure horizontale et tunnels.

Un pompier peut remplir la réserve d'oxygène de son ARI (ou SCBA) dans une station FARS en moins de deux minutes, utilisant pour cela des panneaux ou des stations de confinement localisées dans des points stratégiques du site.

FARS_tanksFARS permet aux pompiers de refaire des réserves d'oxygène tout en continuant d'utiliser leur appareil respiratoire, chose qui était impossible avec les autres systèmes auparavant. En fournissant aux pompiers un approvisionnement continu en air respirable, ce système a augmenté la sécurité et l'efficacité des opérations d'urgence tout en apportant une plus grande flexibilité.

Aujourd'hui, plus de 350 bâtiments à travers les États-Unis sont équipés du système FARS. RescueAir a travaillé avec les plus grandes entreprises d'architecture, d'ingénierie et de construction du pays pour que les systèmes FARS soient adoptés dans des projets majeurs :

  • Tours Infinity, San Francisco (Californie)
  • Siège d'Electronic Arts, Redwood Shores (Californie)
  • Centre administratif de San José (Californie)
  • Bâtiment du ministère de la Justice, Sacramento (Californie)
  • Silver Legacy Hotel Casino, Reno (Nevada)
  • Centre médical PeaceHealth, Springfield (Oregon)
  • Siège des services publics de l'Arizona, Phoenix (Arizona)
  • Projet de Promenade Condominium, Boynton Beach (Floride)

Composants essentiels du système FARS : les serpentins en acier inoxydable sans soudure

Les tubes à haute-pression en acier inoxydable sans soudure 316 font partie intégrante du système FARS. Voici un exemple des caractéristiques requises par le service des pompiers de San Francisco concernant l'usage spécifique des tubes sans soudure dans les systèmes FARS :

  1. Les tubes doivent être en acier inoxydable, compatibles avec de l'oxygène à haute-pression et doivent au minimum répondre aux normes ASTM A-269, Grade 316. Ces tubes en acier inoxydable doivent être entièrement en acier recuit sans soudure avec pour dimensions minimum 375,00 (diamètre extérieur) x 65,00 (épaisseur de la paroi du tube). Le routage ainsi que le pliage des tubes doivent être effectués de façon à protéger le tube de tout dommage mécanique. L'utilisation d'un autre type de tube ou de raccord est interdit sauf sur autorisation spécifique et écrite du service des pompiers de San Francisco.
  2. Le tube utilisé doit être adapté à une pression minimum de 7500 psi. Tous les tubes doivent être en acier inoxydable.

Caractéristiques des tubes

FARS_tubingLes serpentins en acier inoxydable relient le panneau mobile d'air extérieur au système de surveillance de l'air qui fournit ensuite de l'air respirable comprimé aux stations de réapprovisionnement à l'intérieur du bâtiment. Les tubes relient également entre elles les stations de réapprovisionnement situées aux différents niveaux du bâtiment. Comparable à une borne-fontaine dans son fonctionnement, le système fournit une source d'air constante et fiable de manière rapide et efficace.

  • Longs serpentins: ils peuvent être directement coupés et pliés, réduisant ainsi le nombre de raccords.
  • Gain de temps : plus besoin d'embaucher un soudeur pour relier les tubes entre eux.
  • Efficacité optimale : faciles à installer dans une tour grâce à leur structure en spirale. On peut les tirer vers le bas du bâtiment avec un minimum d'efforts.

Camions MAU (unités d'air mobiles)

FARS_Truck_2Pour améliorer l'efficacité du FARS, les pompiers peuvent utiliser une unité d'air mobile (MAU) afin de renforcer le système de stockage d'air FARS sur le site. Des unités MAU peuvent être utilisées par un pompier pour réapprovisionner sa réserve d'air au niveau de la rue. Lorsque le véhicule MAU arrive sur le site, il se connecte à la station FARS MAU située à l'extérieur du bâtiment pour fournir aux pompiers et aux autres équipes de secours intervenant sur place de l'oxygène en continu. Les unités MAU peuvent prendre différentes formes et constituent une partie importante du système. Les unités MAU peuvent transporter des lignes de haute-pression allant jusqu'à 300 pieds pour un approvisionnement optimal.

Exemples de centres de secours utilisant les camions MAU :

  • Centre de secours du comté de Fairfax (Virginie)
  • Bureau de gestion des urgences du comté de Fort Bend (Texas)
  • Direction régionale de la sécurité publique de Glendale (Arizona)
  • Service des pompiers de Lexington (Kentucky)
  • Service des pompiers de Chicago (Illinois)
  • Service des pompiers d'Atlanta (Géorgie)

Sources :