La génération Y, la prochaine génération d'employés concerne les Américains nés entre 1980 et le milieu des années 2000. Il s'agit de la génération la plus importante et la plus diversifiée aux États-Unis, représentant le tiers de la population totale en 2013. D'ici 2025, la génération Y représentera environ 75 % de la main-d'œuvre américaine. Cette génération a un point de vue très précis sur le travail, sur ce qu'elle attend d'un employeur et sur ce qu'elle veut dans la vie. Les fabricants ont besoin

de mieux comprendre cette génération et d'adapter leur pratiques en matière d'image de marque et d'embauche pour pouvoir toucher les milléniaux dans les années qui viennent, notamment dans le secteur industriel.

Tendances de l'industrie

Milléniaux__Emplois_industriels_1

Le secteur industriel croît à un rythme effréné et de nombreux facteurs, notamment les administrations, la conjoncture économique mondiale ou les tendances en matière de consommation l'oblige à s'adapter en permanence. Le manque de main d'œuvre qualifiée représente l'un des facteurs plus récents et résulte en partie de la perception qu'ont les industriels du système éducatif mais également de la perception de la société envers le secteur industriel et des conséquences qui en découlent relativement aux choix de carrières, aux techniques d'embauche actuelles, à la rémunération des employés et au taux de départ à la retraite. On estime qu'il y a entre 200 000 et 600 000 postes d'employés qualifiés disponibles sur le marché

Afin de combler ce manque de main d'œuvre, les industriels doivent créer un plan pour attirer les milléniaux en réorientation professionnelle ou intégrant le marché de l'emploi. À l'heure actuelle, de nombreux industriels expliquent que les milléniaux ne représentent qu'une fraction de leur main d'œuvre tandis que la plupart des entreprises n'ont développé aucun plan ou stratégie pour changer la donne. Parmi leurs employés, 80 % sont des baby boomers ou sont plus âgés. Cela n'a rien d'étonnant si l'on considère que près de la moitié des emplois manufacturiers sont occupés par des employés âgés de plus de 55 ans. Les milléniaux vont remplacer ces baby boomers lorsque ces derniers partiront à la retraite. Nombreux sont ceux, et pas seulement les milléniaux, à assimiler une carrière dans le milieu industriel à un travail en col bleu. Les industriels sont donc contraint d'améliorer leur image et d'adapter leurs méthodes de recrutement afin d'attirer une nouvelle génération de travailleurs qualifiés.

Selon une étude réalisée en 2011 par Deloitte et le Manufacturing Institute intitulée Unwavering Commitment: The public’s view of the manufacturing industry today, le public américain exprime une croyance forte relativement à l'importance de l'industrie dans l'économie du pays, mais dès lors qu'il s'agit de choisir cette filière comme option de carrière, celle-ci se retrouve tout en bas de la liste. La plupart des familles n'encouragent pas leurs enfants à pourvoir des professions dans l'industrie, accroîssant davantage la pénurie de main d’œuvre.

Quelles sont les préoccupations des milléniaux ?

Avant de développer une stratégie pour attirer davantage de milléniaux à pourvoir vos emplois industriels, vous devez d'abord comprendre quelles sont leurs préoccupations et ce qu'ils attendent d'un employeur.

⇒Les milléniaux travaillent lorsqu'ils ont envie de travailler. Tant qu'ils terminent leur travail, le temps passé au travail importe peu.

⇒Les milléniaux affectionnent un environnement de travail décontracté mais innovant, et ne cloisonnent pas leur vie privée de leur vie professionnelle.

⇒Les milléniaux sont très multitâches et peuvent jongler avec plusieurs responsabilités simultanément. Après tout, on dirait presque que la plupart sont nés avec des smartphones dans les mains ou des ordinateurs portables fixés à la ceinture.

⇒Les milléniaux valorisent le fait d'avoir un emploi qu'ils apprécient et aiment être mis au défi. Et contrairement à leurs parents, ils ne sont pas prêts à sacrifier leur vie privée pour faire progresser leur carrière.

⇒Les milléniaux veulent une structure horizontale favorisant la collaboration et non une hiérarchie traditionnelle. Ils aiment établir des relations privilégiées avec leurs collègues.

⇒Les milléniaux veulent une satisfaction et une reconnaissance instantanées, et souhaitent obtenir un feedback immédiat plutôt que d'attendre une évaluation programmée. Ils ont besoin de sentir que ce qu'ils font est important et que leurs opinions sont prises en compte.

⇒La génération millénaire est férue de technologie et se préoccupe de nombreuses occasions de développer son expertise technique et d'accéder à des rôles de leadership.

⇒La génération du millénaire veut que les entreprises pour lesquelles elle travaille supportent diverses causes.

⇒La génération millénaire attend de ses collègues et de ses superviseurs qu'ils soient transparents et honnêtes. Ils ne veulent pas de surprises une fois qu’ils ont rejoint une entreprise.

Idées à améliorer dans l'avenir 

Milléniaux__Emplois_industriels_2Étant donné que les baby boomers s'approchent de la retraite, les manufacturiers peuvent mettre en place plusieurs changements afin de rendre les emplois industriels plus attrayants aux yeux des milléniaux.

  1. Développer les apprentissages et les stages pour offrir aux milléniaux la possibilité d'acquérir de l'expérience au sein même d'une usine susceptible de les embaucher.
  2. Accueillir ou prendre part à une manifestation Manufacturing Day℠ (MFGDAY®) locale. « Les Manufacturing Days célèbrent l'industrie contemporaine afin d'inspirer la prochaine génération de fabricants. Bien que le Manufacturing Day se déroule officiellement le premier vendredi d'octobre (le 2 octobre 2015 cette année) , tout autre jour peut donner lieu à un Manufacturing Day. »
  3. Fournir un tuteur aux milléniaux afin de leur permettre de poser des questions et de partager leurs préoccupations. Le tuteur, en retour, peut les encourager et les inspirer.
  4. Offrir des horaires et des dates de vacances flexibles pour que les milléniaux puissent développer leur propre emploi du temps et maintenir l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
  5. Créer et encourager un environnement de travail ouvert où les milléniaux ont la possibilité de collaborer, d'être créatifs et de se montrer innovants.
  6. Mettre en place des partenariats avec des grandes écoles, des instituts technologiques et des universités au sein de la communauté et proposer aux étudiants des visites des locaux ou leur donner la possibilité d'y travailler pendant une journée afin de susciter de futures carrières dans l'industrie.
  7. Changer les perceptions négatives en faisant la promotion des nouvelles technologies dans votre usine, et montrer à quel point l'industrie est devenue innovante.
  8. Repenser les stratégies et les techniques de recrutement afin d'inclure la présence incontournable sur les réseaux sociaux et sur Internet*, et de considérer de nouvelles façons d'organiser et de procéder aux entretiens d'embauche.

    *Les milléniaux n'aiment pas vraiment travailler pour une entreprise ayant un site Internet vieux de plus de 5 an. /blockquote>

Conclusion

L'industrie est pleine d'avenir, mais les méthodes d'embauche traditionnelles n'attireront pas les milléniaux vers les opportunités qui s'offrent à eux. Pour combler le fossé de main d’œuvre entre baby boomers et milléniaux, et afin de rester compétitifs, productifs et innovants, les industriels doivent comprendre et adopter la nouvelle génération d'employés.

Sources

o Flickr (photo 1)
o NextAvenue (photo 2)